Jeanne travaille et vit seule depuis 25 ans en Chine. Rentrée à Shanghai et placée en quarantaine à domicile avant de retrouver une vie sociale sous contraintes, elle témoigne de l’après confinement et d’un système de contrôle numérique totalitaire.

Dans un documentaire diffusé à la télévision nationale le 10 juillet 2017, juste avant le XIXe congrès du Parti communiste chinois, Xi Jinping déclarait : « Le sentiment de sécurité est le meilleur cadeau qu’un pays puisse offrir à son peuple ».

Les images du confinement français, qui autorise les sorties pour motifs divers, mêlant joggeurs non masqués et promenades familiales dans la limite d’une heure par jour, contrastent avec celles de la Chine et de la quarantaine à Wuhan (levée le 24 Mars) qui imposait un isolement total des familles, avec patrouilles militaires et contrôle strict et massif des déplacements. Shanghai n’a pas subi exactement les mêmes restrictions que la province du Hubei mais là encore, un confinement beaucoup plus sévère que le nôtre a été imposé à la population, limitant les sorties à tous les 2 jours pour aller s’approvisionner.

https://blogs.mediapart.fr/severine-enjolras/blog/230420/quarantaine-et-deconfinement-sous-controle-social-shanghai-0

New website : http://severine-enjolras.fr/

réseau :anthropik

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!