2018 10 interview du sociologue Benjamin Pradel sur les lieux en devenir

Entre espaces et temps, un sociologue urbaniste des lieux en devenir

Un extrait de l’entretien sur la différence qu’il fait entre recherches et études. Benjamin Pradel est membre du réseau des socioanthropologues professionnels :anthropik

” Dans la recherche, on part sans présupposé de ce qu’on va trouver sur le terrain ;
on se permet d’avoir un cadre analytique et théorique pour l’interpréter ; on
peut faire évoluer les hypothèses de départ en fonction des observations du terrain
; et on se permet d’avoir une dimension interprétative assez forte. Dans une
étude, on répond davantage à une commande, au titre de laquelle on doit analyser
un fait social particulier, prédéfini ; la dimension théorique est quasiment absente ; la profondeur analytique est moins
importante ; les résultats sont présentés de façon plus schématiques et communicants. Cela relève d’une analyse des
usages d’un produit par exemple, en décrivant les comportements d’individus ou de groupes. On découpe le matériau en
autant de strates nécessaires pour répondre aux attentes du client. Alors que dans la recherche, on découpe et interprète
le matériau différemment, on le resitue dans un cadre d’interprétation plus large, on en tire des conclusions qui peuvent
faire évoluer les théories sur le sujet.
Lors de la rencontre avec Leroy Merlin Source, après dix ans de recherche et en choisissant de devenir indépendant,
je craignais de ne plus pouvoir en faire. Cette rencontre m’a permis de continuer, autrement.”

26 Views 0
Laisser un commentaire